Avertir le modérateur

27/09/2011

Quelle nouvelle tête pour l'attaque des Bleus?

a020154c1a654e083d625ad1553dc968-getty-506084248.jpg

Cette fois, il n’est plus question de dynamique de groupe ou autre sottise. Convoquer Guillaume Hoarau blessé, pour les deux matchs des Bleus face à l'Albanie et la Bosnie serait une aberration. Voire une faute professionnelle. Partant du principe que Benzema (malgré sa blessure à l'adducteur gauche), Gameiro et Rémy sont assurés d'être appelés, voici le casting des prétendants pour le dernier fauteuil vacant. Si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas...

Ils le méritent: Gomis, Cissé. Derrière les trois titulaires, ce sont les deux attaquants les plus en vue depuis le début de saison. Avec six buts en cinq matchs, Bafé Gomis affiche un rendement «papinesque» avec l’OL. La «panthère» occupe logiquement la tête du classement des buteurs. S’il n’est pas appelé jeudi, celui qui profite de l’absence de Lisandro à la pointe de l’attaque lyonnaise pourrait bien faire une croix sur son avenir en bleu sous Laurent Blanc. Même constat pour Djibril Cissé qui a retrouvé en deux mois la forme de ses belles années auxerroises. Quand le tatoué jouait en Grèce, Blanc pouvait avancer l’argument d’une adversité faiblarde pour l’écarter. Ce n’est plus le cas en Italie où le buteur de la Lazio empile les buts (déjà cinq) comme d’autres gobent des antipasti.

Ils peuvent toujours espérer: Giroud, Roux. Ces deux-là tournent autour depuis un moment mais n’ont pas encore franchi le cap nécessaire pour forcer les portes de l'équipe de France. A Montpellier ou à Brest, les deux garçons n’ont jamais gouté à la Coupe d’Europe. Il faudrait donc une pénurie avancée d’attaquants pour que Blanc les appelle jeudi. Pourtant, avec son jeu de tête et ses qualités athlétiques, Giroud possède un profil comparable à celui d’Hoarau. Roux possède d’autres atouts, mais manque de réalisme depuis le début de saison. Quand il aura digéré son vrai-faux départ à Schalke, le Brestois redeviendra un prétendant de premier plan.

Sur un gros malentendu: Trezeguet, Saha, Gignac. Inutile pour les deux premiers cités de scruter le portable à l’heure de l’annonce. Sauf miracle, leur nom ne figurera pas dans la liste. Leur problème est simple. A plus de 33 ans, les deux buteurs n'entrent pas dans les plans du sélectionneur. Face à la Norvège, Blanc avait bien donné un peu d’espoir à Saha en l’appelant dans sa première liste. Mais à l’époque, P’tit Louis, n’était pas à moitié blessé et brouillé avec son coach à Everton. Quand à Dédé Gignac, il n'est toujours pas capable de jouer l'intégralité d'un match.

Soyons totalement fous: Pujol, Modeste, Rivière. Autant être clair, sur le papier, ces joueurs n’ont aucune chance d’être appelés. Mais qui sait? L’histoire des listes nous a parfois réservé des surprises. Le Chimbonda de 2011 se trouve peut-être parmi ces joueurs de L1, jamais convoqués, certes mais régulièrement observés par le staff. Après tout, «Lolo» envoie bien une centaine de pré-convocations avant chaque rassemblement.

15/07/2011

Cissé, le transfert le plus risqué du mercato

Djibril-Cisse-Lazio-Rome_diaporama.jpg

La France, l'Angleterre, la Grèce et maintenant l'Italie. Pour retrouver l'équipe de France, Djibril Cissé veut se montrer. Il veut marquer des buts dans un championnat coté. Et pour cela, l'ancien buteur du Pana a décidé de se mouiller. Signer à la Lazio Rome quand on s'appelle Djibril Cissé, oui, c'est osé. Mais le choix est réfléchi. Avant de s'engager, Djib' a refusé une offre délirante d'un club chinois, prêt à faire de lui l'un des joueurs les mieux payés de la planète.

Cissé n'aime pas la facilité. Pas encore, en tout cas. En Italie, il s'apprête à affronter des défenses regroupées. Lui, le spécialiste de l'appel dans l'axe, qui a toujours eu besoin de profondeur pour marquer. Les défenses de Serie A sont assez avares en espace mais cela n'a pas l'air d'inquiéter l'ex-meilleur sprinteur de Ligue 1. Le plus tatoué aussi. Il veut se frotter à un autre type de football «pour voir où il se situe.»

Soit. Mais rembobinons deux minutes. Si Cissé a quitté la Grèce, c'est d'abord pour des raisons d'insécurité et de racisme. Les bananes lancées des tribunes et les cris de singe, il en a assez. Et où met-il les pieds? Dans un club où une frange des supporters est réputée pour juger les joueurs à leur couleur de peau. Combien de noirs ont porté les couleurs de la Lazio? Très peu. Manfredini, Dabo et Mudingayi doivent être les derniers. En mars, le club était encore condamné pour les chants racistes. Historiquement, on a aussi vu quelques joueurs de couleur du club essuyer les insultes de leurs propres supporters. Qu'en pense Djib'? Comme il le dit dans L'Equipe, tout ça ne lui fait pas très peur. «Franchement, quand je vois l'accueil qui m'a été réservé à l'aéroport et ce qui s'écrit sur les forums de sites de supporters, je ne suis pas du tout inquiet.» Je lui conseille juste de vite trouver le chemin des filets.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu