Avertir le modérateur

27/09/2011

Quelle nouvelle tête pour l'attaque des Bleus?

a020154c1a654e083d625ad1553dc968-getty-506084248.jpg

Cette fois, il n’est plus question de dynamique de groupe ou autre sottise. Convoquer Guillaume Hoarau blessé, pour les deux matchs des Bleus face à l'Albanie et la Bosnie serait une aberration. Voire une faute professionnelle. Partant du principe que Benzema (malgré sa blessure à l'adducteur gauche), Gameiro et Rémy sont assurés d'être appelés, voici le casting des prétendants pour le dernier fauteuil vacant. Si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas...

Ils le méritent: Gomis, Cissé. Derrière les trois titulaires, ce sont les deux attaquants les plus en vue depuis le début de saison. Avec six buts en cinq matchs, Bafé Gomis affiche un rendement «papinesque» avec l’OL. La «panthère» occupe logiquement la tête du classement des buteurs. S’il n’est pas appelé jeudi, celui qui profite de l’absence de Lisandro à la pointe de l’attaque lyonnaise pourrait bien faire une croix sur son avenir en bleu sous Laurent Blanc. Même constat pour Djibril Cissé qui a retrouvé en deux mois la forme de ses belles années auxerroises. Quand le tatoué jouait en Grèce, Blanc pouvait avancer l’argument d’une adversité faiblarde pour l’écarter. Ce n’est plus le cas en Italie où le buteur de la Lazio empile les buts (déjà cinq) comme d’autres gobent des antipasti.

Ils peuvent toujours espérer: Giroud, Roux. Ces deux-là tournent autour depuis un moment mais n’ont pas encore franchi le cap nécessaire pour forcer les portes de l'équipe de France. A Montpellier ou à Brest, les deux garçons n’ont jamais gouté à la Coupe d’Europe. Il faudrait donc une pénurie avancée d’attaquants pour que Blanc les appelle jeudi. Pourtant, avec son jeu de tête et ses qualités athlétiques, Giroud possède un profil comparable à celui d’Hoarau. Roux possède d’autres atouts, mais manque de réalisme depuis le début de saison. Quand il aura digéré son vrai-faux départ à Schalke, le Brestois redeviendra un prétendant de premier plan.

Sur un gros malentendu: Trezeguet, Saha, Gignac. Inutile pour les deux premiers cités de scruter le portable à l’heure de l’annonce. Sauf miracle, leur nom ne figurera pas dans la liste. Leur problème est simple. A plus de 33 ans, les deux buteurs n'entrent pas dans les plans du sélectionneur. Face à la Norvège, Blanc avait bien donné un peu d’espoir à Saha en l’appelant dans sa première liste. Mais à l’époque, P’tit Louis, n’était pas à moitié blessé et brouillé avec son coach à Everton. Quand à Dédé Gignac, il n'est toujours pas capable de jouer l'intégralité d'un match.

Soyons totalement fous: Pujol, Modeste, Rivière. Autant être clair, sur le papier, ces joueurs n’ont aucune chance d’être appelés. Mais qui sait? L’histoire des listes nous a parfois réservé des surprises. Le Chimbonda de 2011 se trouve peut-être parmi ces joueurs de L1, jamais convoqués, certes mais régulièrement observés par le staff. Après tout, «Lolo» envoie bien une centaine de pré-convocations avant chaque rassemblement.

25/09/2011

Le top 10 des pires maillots de la saison

En un mois et demi, on a eu le temps de faire le tour des différents maillots de clubs en Europe. Voici mon top dix des mochetés de la saison. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas...

1. Evian Thonon Gaillard (third)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

On ne se lève pas pour le dernier maillot bi-goût citron - framboise d’ETG. Dans le mariage des couleurs improbables, même Sonia Rykiel n’est jamais allée jusque-là. Voilà ce qui arrive quand on fait bosser un designer sous acides.

2. Auxerre (third)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Ne réglez pas votre écran d’ordinateur, il n’est pas passé en mode noir et blanc. Voici le maillot le plus moche de l’histoire de l’AJA, preuve que le recyclage de nappes de pique-nique fonctionne bien en Bourgogne.

3. Marseille (third)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Cette année, Marseille a fait dans le «code barre». Faute de goût évidente, tout comme l’alliage criminel du orange, du bleu et du noir. Encore plus piquant que l’aïoli, aussi bordélique qu’une ratatouille.

4. Lecce (third)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Il n’y a qu’en cyclisme qu’on accepte deux sponsors, un logo et le nom d’un équipementier sur le poitrail. Sinon, merci de rendre à Sylvain Augier sa «Rose des vents.»

5. Lorient (collector anniversaire)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Pour fêter les 85 ans du club, Lorient a fait très fort en sortant un maillot réutilisable tous les ans à la même époque. Pour Halloween.

6. Montpellier (domicile)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Le maillot «Téléthon». Manque juste le numéro d’appel et la tronche de Sophie Davant. Comme quoi un sponsor mal identifié, ça vous flingue tout un ensemble.

7. Bolton (domicile)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Ce maillot, c’est Karl Lagerfeld qu’on assassine. Gros souci de coupe cette année chez les Trotters qui enfilent une tunique sans épaules et dont le verso dégueule sur le short. On passe sur ces motifs géométriques indéchiffrables, totalement old-fashion.

8. Juventus (Third)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Voilà le résultat quand on demande à sa petite sœur de dessiner un maillot. Du rose bonbon et un pochoir étoilé impossible à porter sur un terrain. Sauf sur les épaules de «Barbie fait du football».

9. Catane (third)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Depuis les années 90, les manches trois-quarts sont interdites. Le rouge vif pique les yeux jusque dans les tribunes et l’écharpe, façon Miss France, ne s’accommode pas avec le motif du col. Geneviève de Fontenay supportera quand même Catane cette année en Serie A.

10. Everton (extérieur)

football,maillots,moches,ligue1,serie a,premier league,championnats

Trop de sobriété tue la sobriété. Un peu de couleur s’impose pour égayer cette tenue beaucoup trop terne pour jouer au foot. A la limite au golf, mais avec un col de polo aussi mal terminé, vous serez recalé sur n’importe quel green. Seul point positif: peut aisément être recyclé en pyjama.

23/09/2011

Et si la France perdait plutôt face aux Tonga?

RTR2RPHV.jpg

«Si on gagne contre les Blacks, tant pis...» En une petite phrase, Julien Bonnaire s’est trahi. Même s’il n’y croit pas beaucoup, une victoire face à la Nouvelle-Zélande samedi matin mettrait bien les Bleus dans l’ambarras. On entend ce refrain depuis une semaine, le XV de France aurait tout intérêt à perdre contre les Blacks (comme s’il avait besoin de le faire exprès…) pour finir deuxième du groupe et éviter de se coltiner une nation du Sud en phase finale. De cette manière, il affronterait l’Angleterre en quarts et n’aurait plus qu’à se laisser porter jusqu’à la finale. La bonne blague.

Sauf que, pour atteindre leur objectif, il existe un autre schéma. Pourquoi perdre nécessairement face aux Blacks puisque rien n'empêche les Bleus d’offrir leur dernier match aux îles Tonga? L’intérêt est multiple. En jouant à fond le choc de samedi, personne ne pourrait reprocher aux Français de galvauder la première grosse affiche de ce Mondial. Deux: pour une équipe «en construction», puisqu’elle est encore présentée comme cela, rien de tel qu’un choc XXL pour s’étalonner avant les phases finales. Trois: Enlever le frein à main éviterait aux Français de s’exposer à des blessures comme c’est le cas dans ce type de matchs.

Rester un peu ambiteux

Face aux Tonga, la donne serait alors toute simple. En position de force, Lièvremont lancerait cette fois pour de bon son équipe bis. Il l’assumerait même devant les médias et la France serait alors prise un peu plus au sérieux après un début de tournoi plutôt faiblard. Actuellement, la position des coéquipiers de Dusautoir est assez batarde. Faut-il jouer pour gagner? Faire semblant de jouer pour gagner? Assumer une défaite?

Quoi qu’il arrive, je crois que cette équipe n’est pas assez solide pour se remettre d’une rouste face aux All Blacks. Quand on pagaye dans la semoule face au Japon et au Canada, impossible d’enchaîner sur un troisième match maussade. Quitte à s’engager dans des calculs d’apothicaires, autant rester ambitieux et conserver un peu d’estime de soi. Peut-être que le match des Blacks arrive au bon moment pour cela.

14:51 Publié dans Rugby | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu