Avertir le modérateur

06/12/2011

Non, la vidéo n'est pas borderline

but-refuse-pour-l-angleterre-allemagne-2-2-cdm2010.jpg

Peu importe son intention cachée. En annonçant l’introduction d’un arbitrage vidéo lors de la prochaine Coupe du monde, Sepp Blatter a peut-être cherché à allumer un contre feu pour étouffer ses propos honteux sur le racisme. Le boss de la Fifa a tout de même lancé les prémices d’une réforme qui devrait changer le football de demain. Le rendre moins incertain, à moins de partager la vision de Michel Platini, le président rétrograde de l'UEFA.

Dans un premier temps, seuls les franchissements de ligne seront examinés par les caméras. Evidemment, c’est un premier pas. Pour les pourfendeurs de la technologie, cela dénature déjà le sport roi. Le premier argument évoqué est celui d’un sport «humain», dont le charme réside dans cette capacité d’appréciation, cette fameuse propension à «refaire le match.» Comme si les enjeux financiers qui régissent le football d’aujourd’hui laissaient encore une place à ces débats et pouvaient tolérer l'injustice. En Coupe du monde, l’Allemagne ne peut plus se permettre de perdre une finale sans savoir si l’Angleterre a effectivement marqué le seul but du match. Les poteaux ne sont plus carrés, mais le jeu tend à le devenir. Le football est aujourd’hui une affaire bien trop sérieuse pour se laisser diriger par quelques paires d’yeux.

Les ayatollahs de la vidéo évoquent aussi le rythme des matchs qu'il ne faudrait pas briser sur un "stop-retour rapide". Consulter, ne serait-ce qu’une minute, les images d’une action, ne prendrait pourtant pas plus de temps que celui qui est dilapidé en contestations. Que se passe-t-il après un but litigieux? Les joueurs lésés hurlent leur frustration auprès de l’arbitre et les tribunes s’enflamment inutilement. En un coup d’œil sur l’écran de contrôle, tout serait réglé dans l’instant, ou presque. Le temps d’attente pourrait même être considéré comme un suspense «acceptable», faisant partie du spectacle. Le rugby ou le tennis ont déjà franchi le pas avec réussite. Le foot ne s’en portera pas plus mal.

Commentaires

L'hawk eye en tennis ne fait pas perdre du temps au contraire; bon certes avec le HE 30 ans plus tôt, nous aurait enlevé de magnifique prestations orales de l'ami Mac mais bon...
N'avoir rien qu'un HE pour le franchissement de ligne au foot éviterait de scandaleux épisodes comme dernièrement le but refusé de Raspentino pour Nantes à Reims; évidemment certains me diront que reims a gagné 3-1 et sans partage...oui sauf que ce but refusé est le but de l'égalisation...et le foot est à ce point psychologique que ce but peut tout changer.
La vidéo au rugby apporte une petit plus de suspens et je trouve ç plutôt sympa quand avant la décision le chauvinisme est à son comble "il l'a applati avant" " mais non c'est net, il ne relache pas la ballon..." et puis la décision tombe "No try"...c'est fini, on range le chauvinisme et on continu le match...

Écrit par : Le ramasse bourier | 07/12/2011

Certains arguments ne tiennent pas la route, notamment celui du ralentissement du jeu. La vidéo si elle est utilisée devra être automatisée et non servir de "replay" avec une appréciation humaine comme au rugby. Un calcul de franchissement total de la ligne est techniquement au point, le verdict est instantané. Le replay servira pour les téléspectateurs ou le grand écran dans les tribunes, mais je ne vois pas comment éviter encore les contestations si un humain doit interpréter les images.
Cela marche au rugby car ce sport respecte encore l'arbitre et ses décisions. Le joueur qui conteste se vite rappeller à l'ordre par son équipe. Au football, combien de fois on voit un arbitre se faire bousculer, le voir reculer face a des joueurs menaçants ?

Écrit par : Singman | 07/12/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu