Avertir le modérateur

08/10/2011

Lièvremont, le nouveau Jacquet?

7637921127_marc-lievremont-entraineur-du-xv-de-france.jpg

Ecrire sur le sport et ses acteurs est un exercice plus délicat qu’il n’y paraît. Il demande un sens de l’analyse aiguisé, justesse et mesure. L’actualité de l’équipe de France de rugby prouve qu’il est absurde de prendre position contre quelqu’un en l’enterrant définitivement avant la fin de son aventure. En 80 minutes contre l’Angleterre, Marc Lièvremont n’est pas passé du statut d’entraîneur sans talent à celui de fin stratège. De coach de Pro D2 à champion du monde potentiel. De Domenech à Mourinho.

C'est un fait, le sélectionneur des Bleus a bien dégusté après les quatre premiers matchs. Le cinquième pourrait le pousser à fanfaronner, à bomber le torse puisqu’il a fait la nique à tous ses détracteurs en accompagnant son équipe en demi-finale. Très classe, il s’est abstenu. «Je ne suis absolument pas revanchard, je ne veux pas tomber dans une forme d'aigreur.»

Jacquet n'était pas un mage non plus

Peut-être partage-t-il l’idée qu’en sport, celui qui gagne n’a pas forcément raison. Décrocher des victoires sans jeu ni spectacle n’est pas un gage d’immunité absolu devant les médias. Aimé Jacquet n’était pas un mage en son temps. Juste un coach qui a conduit son équipe au sommet sans jamais marcher sur l’eau. A l’époque, «Mémé» l’avait payé, subissant l’acharnement d’une partie de la presse française, L’Equipe en tête.

A un degré moindre, le début de Coupe du monde du XV de France rappelle ce scénario. Jusqu’à présent, les Bleus n’étaient pas bons. Et tous ceux qui l’ont signalé dans leurs colonnes ont eu raison. En revanche, deux choses sont proscrites: les attaques personnelles qui ne concernent en rien les compétences professionnelles du sélectionneur. Et les projections vaseuses sur l’avenir d’une équipe. Jouer sur Bwin et suivre au jour le jour l'actualité d'une équipe sont deux choses différentes.

Pas de mea culpa

En attendant, ce n’est pas parce que les Bleus ont battu les Britons qu’il faudrait tout oublier. Encore moins verser dans le mea culpa. Notre métier n’est pas d’avoir raison dans l’absolu. Mais d’avoir raison sur le moment. Dans leus papiers, certains ont critiqué le sélectionneur, et ce n’est pas pour cela qu’ils passent aujourd’hui pour des guignols (Si j'étais avec mon collègue Alexandre Pedro envoyé spécial en Nouvelle-Zélande, c'est évidemment ce que je ferais). Bien au contraire. Qui sait si les Bleus ne sont pas aussi en demie grâce à eux?

Commentaires

Ho que je n'aime pas ce billet ! :)

« Notre métier n’est pas d’avoir raison dans l’absolu. Mais d’avoir raison sur le moment. »

Non. Votre métier est de nous donner les moyens de nous faire notre propre raison.

"Avoir raison" ne veut pas dire grand chose dans la société du spectacle dont le sport de haut niveau est une composante majeure au même titre que le cinéma ou la politique.

Les excès dans le dénigrement ou l'amour ont toujours existé en France quelques soient les résultats finaux. Il n'y a nulle "raison" à ça. Juste de la passion (version optimiste) ou de l'intérêt (version pessimiste).

Continuez donc mais ne vous justifiez pas.

Écrit par : éric | 09/10/2011

Perso, j'ai pas vu de journalistes sur le terrain...Il ne faudrait donc pas abuser. Continuez à noircir vos feuilles MAIS sachez rester humble... Je sais, c'est difficile, surtout pour un "journaliste sportif"...
Sans rancune

Écrit par : BOB | 09/10/2011

bah vous êtes a votre niveau de journaleux moyen, faute de connaitre le rugby, vous faites du people, d'ailleurs la presse entière est en train de devenir poeple, on ne traite plus de fond mais de la forme.... le XV de france n'a pas été bon lors de ses premiers matchs, mais il s'est qualifié en 1/4 en finissant second, ce qui était exactement ce qui devait lui arriver de l'avis de tous... et au lieu de tirer sur l'ambulance, il aurait peut être eu besoin d'un peu plus de considération et soutient ... c'est trop facile maintenant de retourner sa veste non ?

Écrit par : ZINZAN77 | 09/10/2011

Pour que Lièvremont soit comparable à Aimé, toujours est-il qu'il faudrait qu'il la gagne, cette coupe du monde.
Sinon un certain Domenech s'était lui aussi hissé en finale, sans la gagner, et avait aussi essuyé les plâtres à cette époque (je ne fais pas référence à Kryshna)
''Dans leurs papiers, certains ont critiqué le sélectionneur, et ce n’est pas pour cela qu’ils passent aujourd’hui pour des guignols. C'est bien ça le problème, il y a toujours une tonne de journalistes pour critiquer et descendre bien comme il faut les sportifs en général, mais proportionnellement, il n'y a quasiment personne pour les descendre, eux, les journalistes. Je n'ose même pas imaginer si ceux-ci avaient reçu le quart de ce que ''Mémé'' avait reçu en son temps. Je ne me souviens pas non plus d'un mea culpa de ces mêmes journalistes quand Jacquet a gagné la coupe du monde, à hauteur de ce qu'ils lui avaient mis dans les dents.
''Qui sait si les Bleus ne sont pas aussi en demie grâce à eux?'' Si c'était le cas, ça se saurait. Il ne faut pas se foutre de la gueule du monde non plus, hein.

Écrit par : Chris | 09/10/2011

BOB, il n'y a pas de souci là-dessus. On ne parle que de sport et il n'y a pas lieu de se monter le bourrichon. Rester humble n'est pas bien difficile quand tu côtoies des sportifs qui ne daignent même pas lever la tête en zone mixte pour te donner un peu de biscuit ou qui n'acceptent une ITW que pour vanter un jeu vidéo. En fait, chacun son monde et tant mieux.

Écrit par : Romain | 09/10/2011

Ne soyons pas ridicules. Jacquet avait un projet, esquissé dès l'euro 1996, il a pris le parti d'écarter Cantona et Ginola pour donner les clés de la sélection au duo Zidane-Djorkaeff pour l'animation offensive et il s'y est tenu. Il a aussi travaillé sur un bloc défensif hermétique, parfois très pénible (on le lui a beaucoup reproché). Mais dans la durée il a été cohérent et au final il est arrivé au sommet.

Lièvremont n'a aucune continuité dans sa politique de sélection, ou plutôt sa seule continuité, Trin Dhuc, il l'envoie bouler une fois la compétition engagée... Les Français ont battu une angleterre pas bien fringante sur la révolte et l'envie. Là où l'équipe de france de foot a traversé 98 sans une défaite, l'équipe de France de rugby est loin du compte. Là, on est plus en face d'un groupe qui s'est révolté et qui a pris les clefs du camion... on va voir ce que ça donnera la semaine prochaine, mais a priori les Gallois me paraissent largement supérieurs.

Écrit par : pierreplume | 09/10/2011

@pierreplume, je n'aurais pas dit mieux...
La continuité de lièvremont a été dans l'incohérence...
Là où Aimé a créé un groupe soudé où c'était lui le chef d'orchestre, on voit bien durant cette CDM que Marco n'a pas cette étoffe de rassembleur; pire il est même derrière notre ami raymond car la principale (seule?) qualité de l'homme aux sourcils broussailleux était de défendre ses joueurs ou surtout de servir de par-feu entre ses joueurs et les journaleux acides...Marco en est bien incapable...il donne le bâton pour se faire battre, puis le reprend pour taper sur ses joueurs ou supporter....

Écrit par : Le ramasse bourier | 11/10/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu