Avertir le modérateur

07/10/2011

Equipe de France: Leaders, levez-vous

311354.jpg

Où sont les grands frères? Les cadres qui mènent la barque quand celle-ci commence à tanguer? Depuis sa prise de fonction, Laurent Blanc semble attendre le réveil de ses cadres. Le capitanat tournant mis en place prouve que les leaders sont nombreux dans cette équipe, mais pas aussi affirmés que le sélectionneur l’entend. Voici une radiographie des différents tauliers (sélectionnés), avant les matchs face à l’Albanie et la Bosnie.

Hugo Lloris

Le petit plus: Que peut-on reprocher au gardien de l’OL depuis trois ans? Sur le terrain, il est incontestable à son poste. En dehors, c’est un gagneur réfléchi, calme, à l’écoute des autres. Mais il ne faut pas trop pousser non plus. On a vu la saison dernière qu’il est capable de crier très fort quand les choses ne lui plaisent pas.

Le hic: C’est un fait géographique, depuis sa position de gardien, le Lyonnais est loin de tout. Quand il faut dire deux mots à l’arbitre ou tirer les oreilles de Menez qui abuse du dribble, on voit mal Lloris piquer son sprint à l’autre bout du terrain. N’est pas José Luis Chilavert qui veut.

Patrice Evra

Le petit plus: Un franc-parler rare et très appréciable chez un joueur de haut niveau. Harangueur, bagarreur, accrocheur. Chambreur aussi. What else?

Le hic: Même si Domenech n’est plus là, Pat cherche toujours à déterrer la taupe de Knysna.

Eric Abidal

Le petit plus: Au moins lui sait ce que «gagner» signifie. Il le fait quasiment tous les week-ends en Liga ou en Ligue des champions avec le Barça. A 32 ans, «Abi» est aussi l’un des plus expérimentés du groupe, déjà habitué à porter le brassard.

Le hic: Il serait le candidat numéro 1 au capitanat s’il n’était pas si souvent à l’hôpital. Par moment, l’ancien Lyonnais a aussi tendance à s’effacer plutôt que de prendre les problèmes en face.

Alou Diarra

Le petit plus: Ancien joueur de Lolo à Bordeaux, il est son meilleur relais sur le terrain. Le sélectionneur répète souvent qu’il «connaît» mieux son Alou que personne. Un garçon discret en public, mais très influent dans un groupe.

Le hic: Dès qu’il porte le brassard, c’est un massacre. Après avoir sombré avec Bordeaux, le chouchou de Laurent Blanc fait des ravages à Marseille depuis le début de saison. Autant épargner l’équipe de France, non?

Samir Nasri

Le petit plus: Une position de leader technique qui, sur le papier, pourrait faire de lui le successeur de Platoche ou Zidane. Même s’il n’a jamais rien gagné, le milieu de City a tout pour assumer son statut naissant de star internationale.

Le hic: Soyons franc, à peine sorti de la puberté, l’ancien minot a le charisme d’un gobie. Et puis sous le maillot bleu, il cherche encore ses marques.

Florent Malouda

Le petit plus: Le droit d’aînesse existe aussi au foot. A 31 ans, «Maloud» est l’un des doyens du groupe. L’un des plus expérimentés avec sa soixantaine de sélections. Le Malouda de 2011 est un joueur mature et intelligent, titillé par un sentiment de revanche.

Le hic: Vu ce que Domenech lui a fait subir pendant six ans, il n’est pas dit que le gaucher des Bleus soit très à l’aise s’il est renvoyé en première ligne.

Commentaires

equipe de france loozer,j'ai nommé bafétimby gomis!!!

Écrit par : joe laid | 07/10/2011

Heu....il sert à rien ton com Joe Laid ????
Et si le leader c'était l'équipe comme en 1998 ???

Écrit par : Le ramasse bourrier | 09/10/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu