Avertir le modérateur

09/09/2011

L'aveu touchant de Steed Malbranque

steed malbranque,football,saint-etienne,contrat,ligue1,fulham,retraite,asse,verts,christophe galtier,aveu

Que les médias anglais se rassurent. Le fils de Steed Malbranque se porte à merveille puisqu’il n’en a pas. Ses deux petites filles vont aussi très bien. Si l’ancien joueur de Sunderland et Fulham vient de résilier son contrat tout neuf avec Saint-Etienne, ce n’est pas pour soigner un enfant malade. Ni même répondre à une tentative de racket. Interrogé sur RMC et L’Equipe, l’ex-joueur préféré de Tony Blair a justifié simplement sa volte-face. Il en a marre. «Je ne prenais pas de plaisir aux entraînements. J’ai essayé d’être content. Mais je n’y arrivais pas. C’était devenu moins marrant. Cela ne servait à rien de continuer pendant un an. J’ai donc décidé d’arrêter.»

S’il dit vrai, son aveu est touchant. Après tout, le joueur a biene le droit de trouver sa vie trop contraignante. Pour beaucoup, le foot est avant tout un métier comme un autre. Eric Carrière expliquait juste avant sa retraite qu’il croisait de plus en plus de jeunes déjà blasé par la vie de joueur pro. Cela existe. Les supporters stéphanois reprochent à Malbranque une mauvaise blague, un manque de reconnaissance vis-à-vis du maillot vert qu'il n'a porté qu'une fois (contre Marseille). Il a juste l’honnêteté de dire qu’à 31 ans, il a peut-être fait le tour. Il aurait pu passer une saison supplémentaire à faire semblant, jouer un match sur trois en traînant les pieds, tout en encaissant son chèque à la fin du mois. Il n’est pas allé jusque-là et aurait même laissé sa paye du mois d’août à la compta.

A son âge, Malbranque pourrait très bien signer un nouveau joli contrat. Les championnats du Golfe persique sont là pour ça. C’est peut-être ce qu’il fera dans quelques mois, mais en attendant, son attitude l’honore. L’ancien Bleuet ne sait plus où il en est et il le reconnaît. Malgré les rumeurs, j’ai envie de le croire. S’il retrouve l’envie, il n’aura pas de mal à se recaser quelque part. En attendant, et même si cela étonne son coach, Christophe Galtier, «jouer et prendre du plaisir» est ce qui compte le plus à ses yeux. Même s’il doit rester chez lui et ne tape la balle que dans son jardin pour cela.

Sinon, quand il a envie, Steed Malbranque, c'est ça:

Commentaires

on se rends compte que l'aventure collective pour un joueur ,cela ne va pas forcément de soi.Le fait qu'il retrouve dans le lyonnais,son pere ne la pas bousté mais au contraire affaibli.IL FAUT DONNER DE LA CONFIANCE A SES ENFANTS, sinon l'energie donnée a prouver que l'ont est "capable" peut s'eteindre un jour/ c'est a dire que la personne peux de dire je fais tout bien,et apres ceux que j'aime le plus me deconsidère (son pere)° j'ai de la compassion pour lui steed.

Écrit par : bayar | 10/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu