Avertir le modérateur

03/09/2011

Vite, une défense centrale!

 franceee.jpg

Une attaque et un gardien qui assurent, des milieux qui se cherchent et une défense qui serre les fesses. Voilà le squelette de l’équipe de France aperçue à Tirana, vendredi soir. Pour gagner en Albanie, cela suffit. Pour obtenir son ticket pour l’Euro, cela risque d’être un peu juste. En l’absence de la paire Rami-Méxès derrière, les Bleus ne présentent pas beaucoup d’assurance. Le premier était suspendu et reviendra mardi face à la Roumanie. Le second soigne toujours son genou en lambeaux et ne sera pas sur pieds avant la fin du mois.

En attendant, le replâtrage de Laurent Blanc fait peur à voir. Abidal? Trop hésitant pour le poste. Kaboul? Aussi flippant que l’Afghanistan. Le but albanais de Bogdani illustre d’ailleurs les limites de cette association de remplaçants. Sur l’action, Kaboul lit mal l’appel en profondeur de l’attaquant. Son marquage est trop large. Sa course, aussi pantelante que celle du Samoan Tuvalu, la star du sprint aux Mondiaux de Daegu. Quant à Abidal, un simple coup d’épaule l’éjecte sur les panneaux publicitaires.

Des circonstances atténuantes

Trop mollassons dans leurs interventions, les deux garçons ont quand même quelques circonstances atténuantes. Kaboul ne disputait là que son troisième match en bleu. Et Abidal n’est pas un défenseur central de métier. Il n’empêche. Contre un adversaire un peu plus huppé, une entente aussi incertaine peut être synonyme de fessée. Un comble pour une équipe dirigée par l’ex-patron de la meilleure charnière au monde (avec le grand Marcel).

Au moment de coucher les noms de ses centraux, Laurent Blanc doit pourtant s’arracher les bouclettes. Sakho a sa place même s’il manque d’expérience. Mais derrière c’est le néant. Gallas est blacklisté, Squillaci perdu de vue, Koscielny à moitié blessé. Quant à Ciani et Planus, ses anciens protégés à Bordeaux, ils ont un niveau L2 depuis un an. Bref, l'avenir des Bleus passe bien par une paire Rami - Mexès au top. Si possible épargnée par les cartons et les blessures.

Commentaires

Analyse très fine et juste. J'aurais ajouté un zéro pointé pour Alou Diarra, qui n'a absolument pas eu l'air serein tout au long du match.

Écrit par : Sacha | 03/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu