Avertir le modérateur

17/01/2012

Dakar: L'édition 2012 de A à Z

dakar,automoto,rallye-raid,bila,mini,hummer,robby gordon,stéphane péterhansel,argentine,chili,pérou,lima

Tout ce qu’il faut retenir sur la course cette année…

A comme Arrivés. 57% des engagés ont terminé l’épreuve et défilé dans les rues de Lima. Un pourcentage assez faible qui confirme que l’édition 2012 était assez hard. Pendant deux semaines, les concurrents n’ont cessé de se plaindre de la chaleur et des pièges du parcours, le plus exigeant depuis la délocalisation du Dakar en Amérique du Sud.

B comme Banos. Plus éprouvant que le franchissement d’un cordon de dunes ou d’un rio, voici le passage aux toilettes du Dakar. Une odeur de décharge publique dans une cabine sans espace, quelques mouches et le bruit du voisin qui souffre le martyr derrière la cloison en plastique. L’enfer sur terre, ça existe.

C comme Casteu. Le blogueur de 20minutes est un survivant de la course après avoir enchaîné les pépins. En quinze jours, il a subi une piqûre de guêpe à l’œil, des problèmes moteurs et s’est cassé des côtes sur chute. Cela ne l’a pas empêché de rester dispo du début à la fin, toujours avec le sourire. Ça ira mieux l’année prochaine.

D comme Déshydratation. Quand il fait 45 degrés à l’ombre, on croit d’abord que le thermomètre déconne. Puis les bouteilles d’eau s’entassent sur les tables, les tee-shirts suintent et les pilotes tombent comme des mouches. Le coup de flippe du Dakar reste pour Sébastien Coué, un motard sous hyperthermie, victime d’hallucinations en plein désert. Il a quand même fallu le plonger dans la glace pour le faire redescendre à température ambiante.

E comme Esclandre. Quatre Dakar pour Orlando Terranova, quatre copilotes différents et quatre engueulades mémorables. Cette année l’Argentin s’est mis sur la tronche avec Andy Grider qui s’est fait la malle en plein rallye. Et cela a bien fait marrer le bivouac.

F comme Femme. Une pensée pour Laia Sands et Isabelle Patissier, premières femmes aux classements motos et autos. Sur le Dakar, cela donne droit à une prime exceptionnelle de la part de l’organisation.

H comme Hummer. De loin la plus belle bagnole de la flotte de 2012 avec ses airs d’araignées démantibulées. Elle est imposante, rutilante et son moteur rappelle le bruit de paquebot au démarrage. De la voiture US comme le public les aime, quoi.

I comme Iquique. La ville chilienne est le plus beau spot du Dakar avec sa dune de 800m tombant à pic dans le Pacifique. Photo obligatoire pour les touristes au sommet. Grosse frayeur en revanche pour les pilotes.

J comme Jetlag. Pas évident de changer d’heure d’un pays à un autre en plein rallye. En passant du Chili au Pérou, il fallait reculer sa montre de deux heures. Evidemment, certains n’ont rien compris ont replié leur tente avec deux heures d’avance, histoire de réveiller tout le bivouac.

K comme Kamaz. Pour une fois, les camions russes étaient complètement à la ramasse. Invaincus depuis 2002, ils laissent la victoire au Néerlandais De Rooy sur son camion Iveco vintage.

L comme Lima. L’arrivée du rallye est une telle réussite dans la capitale péruvienne que la course pourrait y prendre son départ l’année prochaine. De mémoire de Péruvien, on n’avait pas vu autant de monde dans les rues de la ville depuis la visite de Jean-Paul II, en 1985.

M comme Mini. Comme prévu, elles ont tout raflé cette année en l’absence de Volkswagen. Pour Robby Gordon, assez vexé de ne pas les avoir dans le rétro, elles restent des «bagnoles de gonzesses.»

N comme Neige. Jamais la caravane du Dakar n’était passée au sommet d’un col andin par -15 degrés. Pour la première fois depuis l’époque des grands départs de Paris, les poilotes ont donc sorti la polaire, les Moon boots et les moufles le temps d’une étape.

O comme Où? Le désert est parsemé de pièges, mais globalement, les pilotes n'ont plus trop tendance à s'y perdre. L'époque des concurrents perdus trois jours avant de retrouver leur route est définitivement révolue. Question de sécurité, en réalité.

P comme Péterhansel. La star du bivouac avec ses dix victoires sur le Dakar. Six en moto, quatre en auto et malgré cela, le pilote tout terrain reste un anonyme en France. Vous connaissez Péterhansel? Peter comment, excusez moi?

Q comme Quechua. Elles poussent comme des champignons sur les bivouacs. On en casse une ou deux pas an, mais au final, quel plaisir de jeter sa maison ambulante tous les soirs. Le confort étant rare sur le Dakar, privilégiez-la deux places, histoire de dormir à côté de votre sac.

R comme Raté. Non, le Qatar ne gagne pas partout en ce moment. Nasser Al-Attiyah n’est pas parvenu à conserver sa victoire chez les autos et s’est même bien fait avoir par Robby Gordon qui lui a mis entre les mains un Hummer pas très fiable. Heureusement qu’il lui reste l’épreuve de tir au pigeon des JO pour gagner quelque chose en 2012.

S comme Stop. Indispensable pour s’extirper du bivouac et découvrir quelques villes étapes. Dans le genre, les Argentins ne sont pas les plus sympas et vous laissent le pouce en l'air en plein cagnard. Ils terminent troisièmes de ce mini-classement derrière les Chiliens et les Péruviens.      

T comme Triche. Robby Gordon est un génie. Mais les génies n’ont pas leur place sur le Dakar quand ils s'accommodent des règlements. Son système de détournement d’air, depuis le système de gonflage des pneus au moteur, n’a pas plu aux commissaires. Bien essayé quand même.

U comme Un. Le nombre de mort cette année pendant la course. Jorge Boero avait 38 ans quand il est décédé sur une mauvaise chute, dès la première étape. Le Dakar avait connu meilleur départ.

V comme Vache. Une pensée pour la pauvre bête décédée lors de la deuxième étape après un choc frontale avec un motard. Elle n’a pas résisté à cet accident survenu dans une ligne droite à 170 km/h.

W comme Whiskey. Sur le Dakar, c’est le nom attribués au bus de l’organisation. Et sans eux, on aurait eu beaucoup de mal à rallier Lima.

X comme l’inconnue de la prochaine édition. Difficile de connaître le tracé de 2013, même si on sait déjà que l’arrivée aura lieu au Chili, près de Santiago. Le Pérou pourrait lancer la course, avant des passages par la Bolivie et l’Argentine.

Y comme "Yes we can". C’est ce que se sont dit David Bensadoun et Patrick Beaule, les deux premier Canadiens à passer la ligne d’arrivée en auto. L’un des coups de cœur de la course.

Z comme zapper. Il y a quand même des pilotes qui se prennent parfois pour des footeux et osent dire non à la presse. C’est pas très "Dakar" tout ça, n’est ce pas Monsieur Despres?

27/12/2011

Les paris complètement foot de l'année 2012

sipa_00616562_000011-2.jpg

Pas besoin d'attendre la fin de l'année prochaine pour dresser un nouveau bilan. En 2012, le PSG ne sera pas champion, l'Espagne ne gagnera pas l'Euro et un club français atteindra les demi-finales de la Ligue des champions. La boule de cristal a parlé. Vous pouvez miser les yeux fermés.

Le PSG sera-t-il champion? Non
Un titre de champion de France ne se monnaye pas à coups de millions sortis de la besace qatarie. Pour triompher, il faut un fond de jeu, des automatismes. Tout ce que le PSG n’a pas encore, malgré sa première place au classement et son titre de champion d’automne. Quel que soit le nom du successeur de Kombouaré, il faudra s’atteler à transformer la star ac’ parisienne en un collectif solide. Car derrière, Lille revient lentement, Montpellier est capable de jouer les sangsues, Marseille se rebiffe et Lyon peut se réveiller à tout moment.

David Beckham s’imposera-t-il au PSG? Oui
Parce qu’il mérite bien mieux que le statut de simple «Spice Boy». Parce qu’à 36 piges, un joueur anglais n’est jamais has been. Parce qu’il doit justifier ses 800.000 euros mensuels. Parce qu’il a envie de disputer les JO. Parce qu’il a toujours un pied droit galactique. Parce qu’il ne s’est jamais planté en rejoignant une nouvelle équipe. Parce qu’il peut être le leader de vestiaire qui manque au champion d'automne. Parce que sa femme se plaira à Paris, David Beckham ne mettra pas longtemps à s’imposer au PSG.

La France passera-t-elle le premier tour de l’Euro? Non
Ce n’est pas un excès de pessimisme, ni un pronostic volontairement anti-patriotique. Juste un jugement lucide. En l’état, cette équipe de France ne semble pas capable d’élever son niveau pour viser un objectif ambitieux l’été prochain. En héritant de l’Angleterre, la Suède et l’Ukraine, il paraît que les Bleus ont eu de la chance au tirage. Justement, voilà le problème. Ils ne sont jamais aussi patraques que contre des adversaires réputés «abordables». Passer la phase de poule serait déjà un bel exploit pour une équipe sans référence et sans leader de jeu. A la limite, on en reparlera en 2014.

L’Espagne défendra-t-elle son titre à l’Euro? Non
Il faut bien que cela s’arrête un jour. Vainqueurs du dernier Euro et de la Coupe du monde, les Espagnols ne sont plus aussi dominateurs qu’il y a deux ans. Certaines défaites post-Mondial 2010 ont redonné un peu d’espoir aux adversaires de la Roja, l’Allemagne en tête. En deux ans, la Mannshaft a encore progressé et semble arriver cette année à maturité. En Pologne – Ukraine, l’Espagne devrait aussi se passer de son buteur, David Villa, qui soigne sa jambe en accordéon. Autant d’éléments qui laissent penser que 2012 pourrait être l’année de trop. Souvenez-vous du voyage des Bleus en Corée en 2002…

L’OM se qualifiera-t-il pour la Ligue des champions? Oui
En réalité, la question ne se pose pas vraiment à la Commanderie. La Ligue des champions est une nécessité pour un club qui fêtera l’année prochaine les vingt ans de la victoire de Munich. Pour que les festivités ressemblent à quelque chose, il faudra mettre sur pied une équipe digne de ce nom. Cela passe par un petit geste de la part de Margarita, qui ne mettra la main au porte feuille qu’en cas de qualification pour la Ligue des champions. Il reste maintenant dix-neuf matchs à l’OM pour rattraper les erreurs du début de saison.

Un club français se hissera-t-il dans le dernier carré de la Ligue des champions? Oui
L’Apoël Nicosie pour Lyon, l’Inter Milan pour l’OM. Sur le papier, le tirage des huitièmes de finale de la Ligue des champions aurait pu être bien plus rude pour les deux clubs français encore en lice. L’exploit de l’OL à Zagreb, conjugué à celui de Marseille à Dortmund, prouve qu’un exploit n’est jamais à exclure pour avancer dans la compétition. Avec un tirage abordable en cas de qualification pour les quarts (ce qui signifie: éviter le Barça, le Real ou Chelsea), il y aura encore la place pour rêver d’une demie finale de Ligue des champions. Pour ce qui est de la gagner, en revanche…

23/12/2011

Cinq raisons de croire en Beckham en 2012

football,david beckham,psg,paris,victoria,leonardo,transfert,800.000 euros par mois,jeux olympiques,londres,jo

Il est vieux, un peu rouillé, coûte très cher et ne parle pas français. Qu'importe, dans quelques semaines sera sûrement l'un des meilleurs joueurs de L1. Voilà pourquoi.

Il n’est pas cramé
Non, David Beckham n’est pas seulement à Paris pour faire tourner la boutique officielle du club et écouler des maillots. Ceux qui le côtoient en MLS sont formels; à 36 ans, le Spice Boy reste un footballeur de talent, capable d’enchaîner les rencontres de haut niveau. Un footballeur ultra pro, qui ne lésine pas sur les étirements et ne cramera jamais ses 800.000 euros mensuels au VIP Room. Le championnat américain n’est pas la L1, mais dans une position de récupérateur, l’ancien Galactique ne devrait pas avoir besoin d’un troisième poumon laissé sur bord de la route il y a dix ans. Depuis mars 2010 et sa rupture du tendon d’Achille, Beckham est un joueur presque neuf. Rien ne l’empêche de gambader et gratter quelques ballons. Pendant ce temps, André Pierre Gignac poursuit sa convalescence.
 
Une patte droite unique
Les coups francs, c’est comme le vélo, ça ne se perd pas. Outre la naissance d’un pied beau la nuit du réveillon, la nouvelle star de la L1 ne craint pas grand-chose. Son pied droit reste une arme de haute précision capable de faire mouche sur coups de pied arrêtés n’importe quand. Le Spice Boy quitte les Etats-Unis avec un titre de meilleur passeur en poche. Et la satisfaction d’avoir arrosé ses attaquants de ballons millimétrés. Pour qui a vu Bernard Mendy centrer au Parc des Princes, le choc risque d’être important.
 
London calling
«Je me sens super bien. Aujourd'hui, je n'ai qu'un objectif: les JO de Londres. Disputer les Jeux serait un immense rêve.» Voilà pour ceux qui voient en Beckham un golden boy en pré retraite. Sportivement, il a sûrement beaucoup plus à jouer cette saison que la plupart des joueurs parisiens. Déjà ambassadeur des Jeux, le Britannique ne manquerait pour rien au monde le rendez-vous de l’été prochain, dans la ville où il a grandi. Pour cela, il se doit d’être compétitif. Tout bénef pour Paris.
 
Le relais de Leonardo
Après avoir mis dans sa hotte Pastore, Ménez ou Sirigu, le directeur sportif parisien se devait d’apporter une dose d’expérience à son groupe. Son choix s’est porté sur un joueur polyglotte, ayant visité les trois plus grands championnats d’Europe (Angleterre, Espagne, Italie) et dont le palmarès est aussi chargé que ses avants bras en tatouages. Avec Beckham, Léo a investi très gros. Pour avoir côtoyé le Spice Boy au Milan AC, il sait qu’il ne sera pas trompé sur la marchandise. En même temps, il vaut mieux pour lui. Sa crédibilité en dépend.
 
Victoria va trouver bonheur
Le Parc et le Camp des Loges pour Monsieur, l’avenue Montaigne et les Champs pour Madame. Le transfert de Beckham à Paris ne se serait jamais fait sans l’aval de Victoria. A Paris, la compagne du milieu anglais ne devrait pas s’ennuyer. «Vic» aurait déjà projeté de racheter un hôtel particulier des beaux quartiers, et programmé quelques sorties shoppings sous les flashs des paparazzis. Côté mode, la Spice Girls n’aura pas de mal à écouler les euros gagnés par son mari qui aura du mal à brandir le traditionnel «mal du pays» de sa petite femme en cas de malaise sportif.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu